Sécurité, innocuité, pour tout public

Une selection rigoureuse d'huiles essentielles

Afin de vous garantir une diffusion quotidienne sans aucun risque pour l'organisme et dans un confort olfactif maximal, nous avons très rigoureusement sélectionné nos huiles essentielles selon leur composition biochimique.

diffusion huiles essentielles biochimie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En grisé les Familles biochimiques exclues de notre sélection, présentées selon le référentiel électrique de Pierre Franchomme et Daniel Pénoël (« L’aromathérapie exactement – Jollois »)

 

Par ce principe de précaution absolue*1, nous excluons plus de 90% des huiles essentielles contenant les familles chimiques suivantes:

Furocoumarines (photosensibilisantes*2) : notamment la plupart des zestes d’agrumes
Phénols (hépatotoxiques*2) : notamment Sarriette, clou de Girofle, Cannelle de chine…
Cétones (neurotoxiques*2) : notamment Hysope ssp officinale, Menthe poivrée, Romarin à verbénone
Lactones (Allergisantes / Hypersensibilisantes et neurotoxiques*2) : notamment Camomille noble…

Concernant les aldéhydes :
Sont exclus les aldéhydes aromatiques (cinnamaldéhyde de la cannelle par exemple) dont la toxicité*2 est quasi-similaire à celle des phénols.

Le limonène tempère l’action irritante des citrals (aldéhydes terpéniques), utilisés toutefois en faible dose.

De plus, les cétones et les coumarines, en faible quantité, sont neutralisées par les esters (ex : lavandula vera)


Compte tenu des éléments ci-dessus et des très faibles quantités d’huiles essentielles présentes dans l’air lors de leur diffusion, les synergies NEO-BIO ne comportent pas de contre-indications particulières.
Toutefois, nous conseillons de ne pas exposer de façon prolongée les très jeunes enfants (moins de 36 mois) et les femmes enceintes.

*1 Seul un aromathérapeute averti saura nuancer et pondérer les risques de toxicités selon les particularités de chacune des huiles essentielles.
*2 Principales toxicités (hors cadre thérapeutique) connues